13/12/2020

Le mot du jour : Visite

Par Bernard Cadeau

Le mot de la semaine : La Visite

 

Visite vient de « visitarae » ou voir souvent. Visiter, aller en visite, à ne pas confondre avec le droit de visite qui rappelle plutôt une convention de divorce. En effet, le bailleur a un droit de visite de son bien une fois par an, afin de s’assurer de l’état dudit bien. Ce n’est pas très pratiqué, mais cela existe.

 

De nombreux nouveaux outils « revisitent la visite ». Ils permettent des visites à distance, visites virtuelles, un positionnement sur une carte ou encore une présentation 3D. Ils sont particulièrement utiles pour une première impression ou un début de sélection. Toutefois ils ne sauraient remplacer la visite physique, tant la relation d’un individu à l’immobilier est particulière et impliquante.

 

Les visites traditionnelles ont-elle encore un avenir ?

 

Oui à l’évidence, la visite est un moment particulièrement important de la transaction.

Commençons par la visite du professionnel, qui fait connaissance avec le bien. Ce premier regard va conditionner pour partie la suite du processus et in fine, le prix. Quels sont les points forts et les points faibles de ce bien, facteurs déterminants, dans la décision finale du client.

 

Est-ce si important ?

 

Oui, ce moment est vraiment très important. Le propriétaire comme le professionnel devront veiller à présenter le bien de la meilleure manière, sans pour autant tricher, c’est une évidence. Les visiteurs doivent se projeter dans leur future habitation, ou celle d’un locataire dans le cas d’un investissement. C’est tout sauf anodin, se sentir d’emblée à son aise en visitant, peut conditionner la transaction.

 

Le professionnel doit donc aider et accompagner. Il se doit également de préparer cette visite et de s’y préparer, sans négliger ce moment. Chaque bien, du plus modeste au plus prestigieux, a une histoire à raconter. Il faut s’assurer d’avoir réuni les meilleures conditions pour entendre cette histoire !