21/03/2021

Les forces et faiblesses des SCPI

Guy Marty
Par Guy Marty

Au début du confinement en mars 2020, certains étaient très inquiets sur les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier). En souvenir de la crise des années 90. Mais cette fois-ci tout s’est bien passé ! Pouvez-vous nous décrypter cela ? Finalement, les forces et les faiblesses des SCPI ?

 

Pour aller à l’essentiel, leur faiblesse majeure, c‘est qu’on parle beaucoup des SCPI en tant que telles, ce qui est assez étrange. Les SCPI sont pour l’immobilier ce que les OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) sont pour la Bourse. On ne parle pas des OPCVM, on parle de la Bourse… et on achète des OPCVM.  Pour les SCPI, ce sont des SCPI qu’on parle.

 

En quoi est-ce une faiblesse ?

 

Par exemple, dans la crise immobilière des années 90, on a beaucoup critiqué les SCPI. Erreur de cible, erreur de sujet. Du coup, pour les SCPI dont on parlait tant, il y a eu des reventes, puis des difficultés pour revendre. Alors qu’elles géraient bien leurs patrimoines immobiliers.

 

De même aujourd’hui, les SCPI ont une bonne image. Mais c’est l’immobilier qui a fait les bonnes performances des SCPI ! Imaginez que tout d’un coup, une SCPI ait des problèmes. Cela rejaillirait un peu sur toutes, qui devraient alors se défendre. Tout cela parce qu’on parle des SCPI comme un sujet en soi, alors que c’est l’immobilier le sujet.

 

Quelle est leur principale force ?

 

Leur grande force, c’est qu’elles sont aujourd’hui bien connues. Les SCPI sont une façon d’investir en immobilier. Une façon intelligente. Il a fallu du temps pour que ce soit largement compris. Maintenant c’est fait. Le résultat est considérable.

 

De nombreux professionnels s’intéressent aux SCPI et, dans une certaine mesure, vivent du conseil et de la vente de SCPI. On a donc sécurisé un flux permanent d’acheteurs. Pourquoi achète-t-on un logement bien situé ? Parce qu’on sait que quand on voudra le revendre, il y aura toujours quelqu’un pour s’y intéresser. Eh bien aujourd’hui, grâce au tissu dense de professionnels du conseil qui les pratiquent, les SCPI sont dans cette position. C’est une force.