15/11/2020

N’immobilisez pas l’immobilier !

Par Bernard Cadeau

Les 10 principales enseignes et réseaux d’agences immobilières viennent de signer une lettre ouverte qui commence par un titre très fort : N’immobilisez pas l’immobilier !

 

Oui. C’est le titre d’une lettre ouverte, au Président de la République, au Premier Ministre et à la Ministre Déléguée chargée du Logement. Le titre est bien évidemment évocateur du cri d’alarme des professionnels, face aux ambiguïtés et contradictions nées de la situation sanitaire actuelle, qui concernent l’activité du logement.

 

Que dénoncent-ils ?

 

Nous connaissons toutes et tous le débat sur les activités et commerces essentiels, face à ceux qui ne le serait pas !

Une fois le besoin de nourriture assouvit, le second besoin de l’homme depuis la nuit des temps, c’est de trouver un abri. Eh bien l’activité du logement, sans doute considérée comme non essentielle, est à l’arrêt !

Les professionnels ont interdiction de réaliser des visites de biens, à la location comme à la vente ! On peut dire que c’est du confinement efficace !

 

Mais dans le même temps, un propriétaire est autorisé à mettre son bien en vente, à faire réaliser les diagnostics obligatoires, à déménager, à signer un acte authentique chez un notaire, etc. Les visites sont autorisées dans le parc public locatif !

 

Comment s’y retrouver ? C’est impossible !

 

Que penser de cette situation ?

 

Le logement fait partie du parcours de vie de tous : il est donc essentiel quoique certains en pensent !

Les professionnels ont déjà pris des mesures très strictes concernant la sécurité de leurs clients et de leurs collaborateurs, et sont prêts à aller aussi loin que nécessaire encore.

Faut-il rappeler tout ce que l’immobilier et le logement apportent à la richesse nationale ?

Faut-il insister sur ces projets de vie qui sont, de fait, mis de côté ?

Faut-il rappeler, que, faute d’activité, des milliers d’entreprises et d’emplois sont en péril ?

 

Cela représente 32.000 emplois pour 5.800 agences et cabinets immobiliers.