26/01/2020

Le Livret A

Guy Marty
Par Guy Marty

Depuis le 1er février 2020, le taux du livret A est de 0,50%. C’est terrible, si l’on songe que de toute façon l’inflation est un peu supérieure à 1 %. C’est symbolique aussi, car le livret A c’est l’épargne de tout le monde : 55 millions de détenteurs, et près de 300 milliards d’euros. Mais le gouvernement aimerait que les Français soient plus dynamiques avec leur épargne.

En 1982, le taux était de 8,5 %. On vient de loin ! En 1990, le ministre des Finances Pierre Bérégovoy augmentait le plafond du Livret A, et intervenait à la télévision pour encourager les français à y mettre plus d’argent. Les temps changent…

Aujourd’hui, on perd de l’argent, mais là il faut faire très attention à ne pas se tromper entre le normal et l’exceptionnel. Pendant un demi-siècle, en gros de 1935 à 1985, le livret A faisait perdre chaque année un peu, ou beaucoup, d’argent par rapport à l’inflation. Puis nous avons connu une période historiquement exceptionnelle, depuis 1985, où les placements courants, livrets A et autres placements bancaires, assurance-vie, étaient rentables. Pas besoin de se fatiguer ! Cette période bénie est terminée.

Le livret A, et d’ailleurs les placements les plus simples en banque ou en assurance-vie, sont pour l’épargne de précaution. Sécurité, mais pas rentabilité.

Si l’on veut préparer sa retraite, donc transporter de l’argent dans le temps, il faut s’éduquer sur les placements, et aller vers l’immobilier et vers la Bourse. Il faut Osez Investir !