17/11/2019

La fin de l’augmentation des prix

Par Bernard Cadeau

Tout le monde connait cette expression : « les arbres ne grimpent pas jusqu’au ciel » … Je préciserai que les prix immobiliers non plus !

Le marché immobilier est très, très actif depuis trois ans et l’on peut même dire qu’il s’est emballé. Les causes de cet emballement, tiennent pour grande partie à la baisse constante et spectaculaire des taux d’intérêt d’emprunts, qui battent record sur record, actuellement sous la barre de un pour cent. Cette baisse est un réel effet d’aubaine favorable aux candidats à l’acquisition immobilière, dont ils ont très largement profité, et c’est bien légitime. Songez que sur dix ans, la baisse des taux représente un gain de pouvoir d’achat de plus de 25 % !

Dans le même temps, les prix ont flambé. Mais, toute médaille a son revers et ce sont donc les prix immobiliers qui ont considérablement augmenté sur la même période, augmentation à laquelle s’ajoute une baisse du volume des biens disponibles.

Cette augmentation des prix de l’immobilier ne peut plus continuer ! En effet, nonobstant des taux très bas, le pouvoir d’achat des candidats acquéreurs ne suit plus, car leur rémunération ne suit pas !

Si les prix devaient continuer leur ascension, le marché, en zones tendues, serait sous risque imminent de blocage généralisé. Mais, je ne pense pas que cela va se produire. Mais à coup sûr, les prix vont faire une pause, et leur courbe va prendre une forme de plateau, c’est imminent. Pour combien de temps ? Difficile à dire, sauf si le choc de l’offre, tant attendu, venait à se produire !

En fait, il ne faut jamais oublier que la mise en vente de sa résidence principale doit s’inscrire dans un projet global, souvent “vente puis achat “. La décision de vendre est rarement motivée par le seul niveau des prix mais plutôt par les opportunités offertes par le marché après la vente. Essayer de vendre toujours plus cher, c’est aussi indirectement faire monter les prix de ce que l’on rachète ! Pour ce qui est de l’investissement pur, mieux vaut conserver son patrimoine et le faire grandir grâce aux taux d’intérêt historiquement bas !

Maintenant, il nous suffit d’attendre et d’observer le marché.