23/05/2021

Le béguinage

Par Bernard Cadeau

Je vous propose un voyage dans le temps … jusqu’au 13e Siècle en l’occurrence.

 

En Flandres, à cette époque, des femmes seules, laïques, occupaient des bâtisses mitoyennes autour d’un jardin, non loin d’une église. En version 21e Siècle, ce sont des seniors qui occupent des logements dotés d’espaces intérieurs et extérieurs partagés tels, la salle de convivialité, ou encore le jardin potager.

Les occupants sont assistés d’un « gardien veilleur » qui tient à la fois du bricoleur de génie et de l’assistante sociale, histoire de mettre un peu d’huile dans les rouages, si nécessaire. Les promoteurs, plusieurs mois avant la remise des clés, réunissent les futurs voisins. Le secret c’est de travailler sur la relation entre habitants avant qu’ils ne s’installent. Il s’agit, en quelque sorte de réinventer le voisinage d’avant la télé !

 

Mais qui est occupant et que viennent-ils chercher dans ce mode de vie ?

Pour ces baby-boomers, cette formule répond au besoin de s’entraider, de porter attention à son voisin, de partager, de se regrouper pour lutter contre la solitude.  Ils conservent néanmoins leur intimité, à laquelle ils tiennent, ce que ne leur offre pas la colocation.

C’est en quelque sorte le chainon manquant entre le logement ordinaire et l’hébergement en institution.

Le fondateur d’un établissement témoigne : « il ne faut pas faire seulement du logement, mais donner du sens à cette dernière partie de vie. Nourrir la soif d’apprendre, l’autonomie, respecter la liberté » !

 

Sommes-nous face à un phénomène de mode pour bobos en mal d’originalité, ou sommes-nous en train d’assister à un nouvel art de vieillir ensemble ?

Les Pays Bas, la Belgique, et l’Allemagne ne se posent plus la question et revisitent depuis plus de vingt ans le Béguinage, chez eux. Chez nous, le Nord, fort de son lointain passé, est pionnier avec plus de 120 Sites ; mais d’autres régions suivront. Rien d’étonnant à cela : en France, les plus de 65 Ans seront 16.5 Millions en 2030 et 19 Millions en 2040. Le besoin est énorme !

 

Le Béguinage n’est sans doute pas LA solution unique à ce problème, mais il contribue à apporter un élément de réponse.