28/02/2021

Action Logement

Par Bernard Cadeau

Pour rappel, Action Logement est un groupe administré par les partenaires sociaux, patronat et syndicats et est financé par une contribution des entreprises. Sa mission consiste à faciliter l’accès au logement pour les salariés, en matière de location ou d’acquisition. Des dizaines de milliers de Français ont pu se loger au fil du temps, grâce à cette aide.

 

Que fait-elle en ce moment ?

 

Pour répondre à la crise sanitaire, et faire face aux priorités économiques et sociales, quatre nouvelles aides sont mises à disposition des jeunes acheteurs et locataires précaires.

D’abord, Une subvention de 10.000 Euros pour l’achat d’un logement Neuf. Les nouvelles règles d’octroi de prêts par les banques se traduisent par une demande d’apport personnel plus importante ; ce dispositif est destiné à combler cette demande ; il est cumulable avec le prêt accession et le prêt à taux zéro ou PTZ. Le nombre de bénéficiaires est estimé à 20 000 ménages.

L’aide chômage partiel (300 euros mensuels) et perte d’emploi (900 Euros mensuels) est prolongée jusqu’à la fin de la crise sanitaire. 100 000 salariés ont bénéficié de ces aides depuis Juin 2020.

 

Il y a également l’aide mobilité de 1.000 Euros mensuels qui est étendue : elle vise à aider au déménagement dans le but de se rapprocher de son entreprise.

Mais aussi La garantie visale est élargie à tous les salariés aux revenus inférieurs à 1.500 Euros

C’est un point très important, si l’on considère les difficultés à se loger dans le parc locatif, notamment au moment de constituer le célèbre dossier de candidature. Visale est une caution gratuite, garantie par l’état. C’est une garantie de tranquillité pour le bailleur ; il est couvert jusqu’à 36 Mois d’impayés de loyers, mais ne pourra pas cumuler une garantie de paiement des loyers.

 

Ne serait-ce pas une goutte d’eau dans l’océan ?

 

Non ! Ces mesures, ajoutées à d’autres, sont importantes, en réalité : au-delà de leur aspect technique spécifique, elles marquent la solidarité face à un problème social majeur : se loger quand on ne dispose pas de ressources élevées. Elles auront également un impact économique : la construction de logements est en berne et mérite d’être soutenue pour les emplois qu’elle crée et le volume des logements de demain. La mobilité, enfin, doit être aidée car elle est un facteur de réussite économique.